L'artiste

Stéphane COURTOT-RENOUX

Quel défi de résumer en quelques lignes le palmarès étonnant de ce jeune artiste… Son style brillant et personnel permet de le reconnaître et de l'accompagner jusqu'au sommet de son art.

À 7 ans, il joue (par coeur !) son premier opéra « Celui qui dit oui, celui qui dit non » de Brecht, et poursuit avec « La guerre des boutons » ; il n'y a pas de doute, le jeune Stéphane est un véritable phénomène !

Sélectionné à l'âge de 9 ans dans les « petits prodiges de l'accordéon » par Maurice Larcange, Stéphane se produit sur les scènes les plus prestigieuses de la capitale tels que le Zénith, le palais des congrès, le théâtre du Châtelet, le théâtre de la Bastille, et également de très nombreuses tournées en France et à l'étranger, comme la Suisse, l'Allemagne, l'Espagne, l'Afrique du Sud, Rio de Janeiro, l'Île Saint-Hélène, l'Argentine, la Slovaquie… où il tente les audaces les plus spectaculaires sur son accordéon pour la joie et l'étonnement du public.

Stéphane a participé à de nombreuses émissions de télévision : « Sur un air d'accordéon » de Michel Pruvot, « Star 90 » de Michel Drucker, « Le grand échiquier » de Jacques Chancel, « La chance aux chansons » et « Chanter la vie » de Pascal Sevran , ou encore, « Le journal de TF1 », « Confidences de nacre », « Soufflet c'est jouer », « Attention à la marche » avec Jean-Luc Reichmann… Aujourd'hui, il ne compte plus ses passages sur scène et sur le petit écran.

Musicien complet, il ajoute de nouvelles cordes à son arc : musique de chambre, jazz, musique électronique, il pratique également l'orgue liturgique, tout le passionne, il s'adonne même à la composition et a déjà enregistré plusieurs C.D. et vidéos.

Stéphane Courtot Renoux

Stéphane Courtot Renoux

Il a accumulé les diplômes les plus valorisants : Licence de Solfège et d'orgue liturgique au CNR de Besançon, vainqueur du « Grand prix France 3 » de l'émission « Sur un air d'accordéon », et surtout, Stéphane est le vainqueur, en 1996, du Trophée Mondial d'accordéon à Faro au Portugal, qui lui donne le droit de porter le titre de Champion du Monde, officiellement reconnu par la Confédération Mondiale de l'Accordéon. Il a obtenu également plusieurs prix de la SACEM dont le prix « Francis Baxter », la médaille de l'Assemblée Nationale, celle du Sénat, et celle de la ville de Vincennes.

Malgré son palmarès, Stéphane reste modeste, il est avant tout un amoureux de l'accordéon qui, selon lui, marie aussi bien les styles, les classes, les peuples et les générations.

L'accordéon restant l'instrument de la fête, Stéphane a décidé de s'entourer de musiciens de talent pour monter son propre orchestre musette et variétés avec lequel il parcourt la France et l’Europe depuis 1997; il assure donc la relève, avec brio, des plus grands noms de l'accordéon.

On se laisse emporter par cet acrobate de la note, ce magicien du son, dont la virtuosité ne doit pas faire oublier une splendide gamme d'émotions.

Pressez "Entrée" pour rechercher
Pressez "Entrée" pour rechercher